[Replay] Retrouvez les Lundis de la Miss Pop

Chaque mois “Les (visios du) lundis de la Miss Pop !” permettent de réfléchir à ce que signifie “Vivre et manifester l’Evangile aujourd’hui en milieu populaire !”.
Un‧e invité‧e, des animations, vos questions pour parler d’expériences d’animation spirituelles pour toutes et tous, croyant.e.s ou non, de toutes les convictions en milieu populaire, dans des structures sanitaires et sociales.

Replay du 14 février avec Patrick Pailleux

Nous recevions Patrick Pailleux, 67 ans, ancien pasteur baptiste et ancien directeur général de Abej Solidarité à Lille, accueillant des personnes à la rue. Aujourd’hui membre de l’Epudf, aumônier de prison, et bénévole engagé dans plusieurs associations.

Replay du lundi 14 mars Marc de Maistre

Nous recevions Marc de Maistre, Frère dans la communauté de Jésus serviteur, Aumônier de l’AEDE, association d’origine mennonite gérant une trentaine d’établissements et services pour personnes en situation de handicap en région parisienne et en Alsace.

Replay du Lundi 4 avril avec Sophie Fauroux

Notre invitée était Sophie Fauroux,membre du Comité national de la Mission populaire, pasteur de la Résu, association et paroisse dans un quartier populaire de Strasbourg, ancienne aumônière de rue.

Replay du 23 mai avec Anne Waeles

Anne Waeles est professeure de philosophie et une catholique engagée au sein du café associatif Le Dorothy à Paris, co-auteure avec Paul Colrat et Foucauld Giuliani de La communion qui vient, carnets politiques d’une jeunesse catholique, Le Seuil.

Replay du 23 juin avec Jean-Claude Caillaux de la fraternité de la Pierre d’Angle

Notre invitée était Jean-Claude Caillaux. Jésuite pendant 15 ans, il a, à cette occasion enseigné au centre Serre à Paris avant de quitter la Compagnie de Jésus pour la vie laïque. Il rejoint l’association ATD Quart Monde en 1982, et part comme volontaire aux Etats-Unis et à Madrid pour lutter contre la misère. Après 30 ans de service, il décide de quitter ATD Quart Monde en 2001 pour créer la fraternité de la Pierre d’Angle. Le but est alors de permettre aux personnes en situation d’exclusion de vivre leur foi. Cette initiative a fait naître 26 fraternités dans toute la France, chacune comprenant entre 8 et 15 personnes qui se réunissent chez l’habitant pour lire ensemble les évangiles et se laisser enseigner par les plus pauvres.