Histoire

« Car moi, le Seigneur, je sais bien quels projets je forme pour vous. Et je vous l’affirme : ce ne sont pas des projets de malheur, mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir à espérer. » Jérémie 29/11

1871

– Interpellé par un ouvrier de Belleville, le pasteur presbytérien écossais R. Mac All s’installe à Paris au lendemain du massacre des communards et loue des salles de bistrots pour évangéliser les ouvriers.

1892

– La Mission Populaire compte 136 salles
d’évangélisation dont 43 à Paris et banlieues, 2 péniches “La bonne Nouvelle” et le “Bon Messager”.

1895

– La première communauté missionnaire est fondée à Grenelle (Paris 15e).

1900

– Renouveau de la MPEF dans une perspective de christianisme social : colonies de vacances, lutte contre l’alcoolisme et la prostitution, débats sur des sujets sociaux…

1931

– Création de Soleil & Santé, pour animer les activités de jeunesse au sein de la Mission Populaire.

1969

– La Mission Populaire rejoint la Fédération Protestante de France.

1992

– La résolution du Congrès d’Ecully réaffirme les idéaux de la MPEF fondés sur l’Evangile et le compagnonnage avec les exclus.

2004

– Congrès de La Rochelle.

2010

– Colloque de Dourdan.

Les 5 Chantiers issus du Colloque de Dourdan

La Mission Populaire est une institution reconnue d’éducation populaire.

Elle anime des activités répondant aux besoins principalement repérés

dans le milieu urbain où elle est implantée.

La Mission populaire évangélique de France est née d’une rencontre, celle d’un homme, Robert Whitaker McAll animé par le « Réveil *», et d’ouvriers, épris de liberté, mais brisés dans leur élan par les massacres de la Commune. L’histoire de la Mission populaire évangélique de France, de 1871 à 2011, de la Miss Pop aux Fraternités, permet d’entrevoir l’évolution des mentalités et les interférences du politique et du religieux dans cette institution, reconnue d’éducation populaire, ni tout à fait Église, ni tout à fait oeuvre diaconale. Cette ambiguïté sera sa richesse mais parfois aussi source de tensions. Les grands moments historiques, la Commune de Paris, la Grande guerre, la crise de 1929, la Seconde guerre mondiale, la laïcisation de la société française, la mondialisation sont autant d’évènements qui trouvent résonance au sein de la MPEF.

Ci-dessous 8 panneaux de la Mission populaire évangélique de France créée par le Musée Protestant d’Histoire de la Rochelle

Cliquer sur une image pour l’agrandir et la télécharger




* Réveil : mouvement religieux qui dynamise les Églises traditionnelles et leur insuffle une piété plus fervente et un zèle missionnaire.