Quelques textes : Actes 2/41-47 Actes 4/32-35 Actes 5/42-6/7

Je n’ai pas suivi la liste des textes de la Fédération Protestante de France, ce dimanche, car j’ai animé un culte et une journée à la Maison Verte, un des postes de la Miss Pop à Paris, sur le thème de la vie de l’Eglise. J’ai donc choisi les textes en conséquence !

Nous sommes là dans les débuts de la première communauté, une communauté idyllique, où tout est merveilleux, dont le nombre ne cesse de grandir, avec des chiffres un peu utopiques voire idéalistes.

Tout va bien jusqu’au moment où… il y a un couac à cette belle harmonie, jusqu’au moment où arrive une forme de discrimination, d’exclusion.
J’aime cette église où tout n’est pas parfait, j’aime cette bible qui nous montre les difficultés rencontrées par ceux qui nous ont précédés dans la foi, et aussi qui témoigne de la manière dont Dieu nous fait confiance dans nos organisations.



Actes 5/42 à 6/7
Cette discrimination est une vraie difficulté : Comment s’y prend-on pour la résoudre :
La situation est évoquée clairement, (remarquez qu’il y avait déjà la banque alimentaire, pour aider les veuves !)
La priorité est définie : Nous ne devons pas cesser d’annoncer la parole de Dieu !
Une proposition est faite : la mise en place d’une équipe pour pallier la situation
Il y a accord de l’assemblée
Puis vient la désignation et la reconnaissance spirituelle
Pour terminer le résultat est présenté, il y a des conséquences : la priorité est respectée et se développe

Ces textes du début de la communauté chrétienne peuvent nous aider à réfléchir sur ce que peut être l’église aujourd’hui, MAIS, car il y a un MAIS, nous ne devons pas idéaliser cette première communauté, ni tenter de la copier telle quelle.


Nous avons à penser l’Eglise pour aujourd’hui, comment nous nous accueillons les uns les autres, les enfants et les plus âgés, les jeunes et les adultes, ceux d’ici et ceux d’ailleurs, les hommes et les femmes, les entendants et malentendants, les voyants et les malvoyants, les forts et les faibles, les riches et les pauvres, nous avons tous quelque chose à partager, à apporter aux autres, ne serait-ce que notre manière de vivre notre foi, notre volonté d’annoncer la Parole.
Cette annonce n’est pas réservée à quelques-uns comme pourrait laisser croire les textes que j’ai choisis pour ce matin. En effet ceux qui ont été désignés pour le service des tables, pour organiser les repas vont aller, -et c’est raconté dans la suite du livre des actes chapitres 7 et 8 pour Etienne et Philippe-, ils vont aller eux aussi annoncer la Parole et témoigner de Jésus ressuscité !

Entrons nous aussi dans cette nuée de témoins !

FM