Ce dimanche nous fêtons un évènement particulier. Cet événement ne concerne pas seulement cette fête, ce dimanche, cette semaine, ce mois…

Cette fête rappelle, remémore, rend vivant, l’irruption, la venue de l’Esprit, à la manière dont les textes de ce jour nous le présentent. Comment comprendre ça ?
Comment comprendre, prendre ensemble la mesure de cet événement qui implique, met en mouvement, anime toute la vie, ma vie, et pas seulement l’aspect « religieux » ou la pratique de ma foi ?
Pentecôte, c’est la fin d’une relation individualiste avec Dieu, Pentecôte c’est Jésus le Christ présent et vivant en tous et avec tous. Avec l'événement de Pentecôte, je ne peux plus vivre ma foi seul, indépendamment des autres, de mes frères et sœurs humains, croyants ou non.
Pentecôte, c’est la fin de toutes les barrières, c’est l’abolition des frontières, c’est la fin de la notion d’étranger. Par l’Esprit, l’autre, quel qu’il soit, n’est plus un étranger, qu’il soit Dieu ou humain.
FM

Jean 20/19-23

19 Le soir de ce même jour qui était le premier de la semaine, alors que, par crainte des Juifs, les portes de la maison où se trouvaient les disciples étaient verrouillées, Jésus vint, il se tint au milieu d’eux et il leur dit : « La paix soit avec vous. »
20 Tout en parlant, il leur montra ses mains et son côté. En voyant le Seigneur, les disciples furent tout à la joie.
21 Alors, à nouveau, Jésus leur dit : « La paix soit avec vous. Comme le Père m’a envoyé, à mon tour je vous envoie. »
22 Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint ;
23 ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis. Ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus. »

Actes 2/1-11
1 Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils se trouvaient réunis tous ensemble.
2 Tout à coup il y eut un bruit qui venait du ciel comme le souffle d’un violent coup de vent : la maison où ils se tenaient en fut toute remplie ;
3 alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux.
4 Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues, comme l’Esprit leur donnait de s’exprimer.
5 Or, à Jérusalem, résidaient des Juifs pieux, venus de toutes les nations qui sont sous le ciel.
6 A la rumeur qui se répandait, la foule se rassembla et se trouvait en plein désarroi, car chacun les entendait parler sa propre langue.
7 Déconcertés, émerveillés, ils disaient : « Tous ces gens qui parlent ne sont–ils pas des Galiléens ?
8 Comment se fait–il que chacun de nous les entende dans sa langue maternelle ?
9 Parthes, Mèdes et Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, du Pont et de l’Asie,
10 de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Egypte et de la Libye cyrénaïque, ceux de Rome en résidence ici,
11 tous, tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons annoncer dans nos langues les merveilles de Dieu. »