Pasteur Francis Muller
Secrétaire Général

Dans le train vers Nantes, le 18/10/12
Chers amis, qui soutenez la Mission Populaire Évangélique de France
Je n’évoquerais pas (ou peu) les bâtiments dans ce courrier, je préfère rencontrer et parler des femmes et des hommes qui habitent ces lieux et les font vivre.
Après un été calme (dans la plupart des lieux) la rentrée a été bien remplie au siège et en particulier pour le secrétaire général qui ne s’en plaint pas, au contraire, car ce remplissage est le fait de nombreuses rencontres.
Fin Septembre les journées de rentrée en lien avec la Fédération de l’Entraide Protestante et Soleil & Santé ont rassemblé près de 30 personnes dans le beau cadre de la Neylière entre Lyon et Saint Etienne, sur le thème du rôle social et éducatif des loisirs : comment les activités de loisirs organisées dans nos différents lieux sont un apport en termes d’éducation et d’accompagnement social ?
Des propositions concrètes d’actions, d’activités de loisirs seront travaillées lors de la prochaine rencontre des responsables de Fraternités ou Foyers de la MPEF, fin novembre.
J’ai eu la joie de pouvoir aller rendre visite à plusieurs Fraternités ou Foyers (Nantes pour ses futurs travaux et l’arrivée éventuelle d’un pasteur, Saint Nazaire où un nouveau, non, une nouvelle pasteure est arrivée courant Septembre, Lyon et sa région, Grenelle, le Picoulet, La Maison Verte, La Rochelle sur son projet associatif, Rouen…) Les autres lieux me verront dès que possible s’ils le souhaitent.
Des groupes de travail (communication, finances, juridique, formation, Présence…), le Comité National et le bureau ont également repris leurs activités, la vie de la MPEF fourmille de réflexions et de projets (à Montbéliard, à Roubaix, et dans toutes les Fraternités et Foyers…)
Ces moments de rencontre et de partage sont des occasions de voir des femmes et des hommes à l’œuvre, ensemble pour accueillir bras et cœur ouverts toutes celles et tous ceux qui franchissent les portes des Fraternités et Foyers de la MPEF.
Nos soutiens en Suisse et Grande Bretagne restent fidèles et j’ai toujours beaucoup de plaisir à aller leur dire, à aller témoigner de l’engagement de tous dans chacune des Frats auprès des plus petits, des plus exclus, des plus en difficulté dans leur vie de tous les jours.
J’aime ce rôle de porteur de nouvelles des uns des autres, je l’apprécie d’autant plus quand il s’agit de bonnes nouvelles, quand un projet se met en place, se développe, quand un lieu a été rénové pour être plus beau, plus chaleureux, quand des enfants y rient et jouent en découvrant le monde, quand des adultes y partagent une recette, un repas, y apprennent une autre langue que la leur, quand Monsieur Untel a pu obtenir ses papiers et organise une petite fête pour partager sa joie, quand Madame Unetelle à la suite d’un accompagnement a pu retrouver un emploi, quand tous ceux qui le souhaitent se retrouvent pour chanter, prier, lire la Bible, partager avec d’autres croyants ou chercheurs d’absolu leurs interrogations ou leurs certitudes.
Mais il n’y a pas toujours que des bonnes nouvelles à échanger…, la mort d’un ancien, la maladie d’un autre, un plafond qui menace de s’effondrer, une équipe qui peine à travailler ensemble, une année de plus sans pasteur, une subvention supprimée, des difficultés à équilibrer le budget, …
Tout cela est le quotidien des Fraternités et Foyers de la Mission Populaire Evangélique de France.
Cet accompagnement du quotidien des Frats et de leurs responsables, de leurs équipes et du peuple accueilli n’est possible que grâce à votre soutien dans la prière, votre soutien par votre témoignage de ce qu’est la MPEF, votre soutien financier aussi bien entendu.
Ce soutien, aussi large que possible, dans tous les aspects que je viens d’évoquer est indispensable à la MPEF pour vivre et manifester l’Evangile en milieu populaire (titre du colloque de Dourdan en 2010) !
Restez fidèles à la MPEF et parler de son engagement dans les quartiers, faites connaître son action à vos amis, à votre famille, à vos connaissances, dites-leur ce que vous y avez trouvé, peut-être voudront-ils à leur tour soutenir la Mission Populaire Evangélique de France, cette œuvre, ce mouvement, engagée au nom de l’Evangile qui libère.