Les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 septembre 2011 des associations de la Fédération de l’Entraide Protestante (FEP) et les Frats de la Mission Populaire se sont réunies à Saint-Jacques sur Darnetal en Seine Maritime, afin de réfléchir sur le thème : «à la recherche des sources de financements de nos projets ».

Ce fut une occasion de se rencontrer et de partager tous ensemble dans une ambiance sereine et conviviale. Même la météo nous avait réservé une agréable surprise en nous offrant 3 journées ensoleillées.

Ce Week-end de rentrée a débuté par une réunion « rencontre des équipiers » qui s’est tenue dans l’après midi du vendredi. Des nouvelles des Frats nous ont été données par les différents participants lors d’un tour de table. Ont été évoqués notamment les sinistres qui ont eu lieu dans plusieurs Frats (incendie à la Maison Verte, autre incendie d’un car qui a brûlé lors d’une sortie organisée par la Frat du Picoulet, différents dégâts des eaux dans les Frats, etc….).

Ces catastrophes ont permis de constater que la solidarité n’était pas un vain mot et que, notamment pour la Maison verte « la catastrophe s’est transformée en anastrophe ! » Les liens sont toujours aussi forts à l’intérieur des Frats !

Les travaux dans les Frats, et les suites du colloque de Dourdan 2010 ont été abordés et travaillés.

Les associations doivent-elles s’unir pour développer les solidarités ?

La soirée du vendredi a débuté par l’intervention de la Directrice de l’URIOPSS Haute-Normandie. (Union Régionale Interfédérale des Œuvres et organismes Privés non lucratifs Sanitaires et Sociaux), Isabelle COLLY-FAVRÉ.

Le thème de cette table ronde était axé sur « l’évolution des politiques publiques et les incidences sur le fait associatif ».

Parmi les questions que chacun se pose et auxquelles il est très difficile actuellement de répondre, les points suivants ont été évoqués :
En quoi consiste la réforme générale des politiques publiques ? La survie des associations passera-t-elle par l’union des associations pour développer les solidarités ? Cela risque-t-il de faire perdre notre identité ?

Le samedi : les ateliers de travail

Après un retour sur la table ronde de la veille, la journée du samedi a été consacrée à des travaux de groupes dans différents ateliers ayant pour thème « Associations, cohésion sociale et financements : à la recherche des sources de financements de nos projets. »

Chaque participant a intégré un groupe de travail selon son choix personnel. Ces travaux de groupe ont permis à chacun de partager avec les autres participants sa propre expérience et d’apporter des documents et des informations pouvant servir à toutes les Frats.

Les thèmes abordés lors de ces ateliers concernaient 3 sujets :

Groupe 1
Dossier de subvention : action et investissement

Il y a eu beaucoup de questions concernant les attentes, à savoir :
Qui contacter ? Comment les contacter ? Qu’est ce qu’un dossier ? Comment le monter ? Comment passer de la logique de la subvention à celle de l’appel à projet ? Y a-t-il un traitement particulier selon le type d’activité ? Existe-t-il des formations pour des demandeurs de subvention ? Comment capitaliser les savoir faire ? Auxquelles d’autres questions, éthiques cette fois, se sont ajoutées concernant les contraintes liées aux financements évoqués.

L’idée d’une boite à outils de gestion utilisée par les uns et les autres a été suggérée afin de partager les dossiers existants (1).

Groupe 2
Ressources propres, l’autofinancement

Les principales questions ont été les suivantes :
Quelle peut être la participation des bénévoles aux autres activités, aux instances de décision ? Quelles sortes de participations financières pour les bénéficiaires et les bénévoles : cotisation ? adhésion ? dons ?
Différentes ressources ou activités ont été évoquées ainsi que des questions éthiques concernant notre engagement.

Groupe 3
Financement de l’emploi associatif

La principale question, complexe, évoquée a été la suivante : est ce qu’on emploie un salarié ou pas ?
Il faut être clair sur les différences de statut entre salariés et bénévoles et sur l’organigramme.
Le groupe a fait un argumentaire pour et un argumentaire contre et a établi une liste des contrats de travail existant à ce jour. Des questions éthiques se sont posées quant au sens de ce que nous faisons en matière de financement.

Ce fut une matinée chargée, riche en échanges d’informations et en débats, qui a été suivie, après le repas par des études de cas concrets nous amenant à nous poser des questions autour de l’éthique et de la prise de position que nous devons avoir.


(1) lien à copier/coller : https://docs.google.com/document/d/1D8_VnlnVb6h_7DSfRn7hXVppCLdLnQFU-mR_7JoW9J8/edit#