Il en est des évolutions vers plus de justice dans la vie humaine comme de l’apprentissage de la lecture génération après génération : il faut toujours recommencer.

1/ nouvelles

La séance du Comité national est toujours l’occasion d’un tour de nouvelles personnelles, des Fraternités et des proches du mouvement de la Mission populaire évangélique :

*La Fraternité de Rouen, voit diminuer ses soucis financiers mais ne les voit pas disparaître : de manière plus large, chaque poste de la Mission populaire constate, beaucoup plus aujourd’hui qu’hier, la baisse annoncée des subventions publiques aux organismes d’éducation populaire.

*Le Foyer de Grenelle a été directement touché par le meurtre d’un jeune dans le 15ème arrondissement de Paris dans la nuit du 18 décembre dernier : contrairement à ce qu’en ont dit les médias, il n’y a pas eu là violence entre bandes rivales autour de trafics divers, mais une « bagarre banale» qui a dégénéré en drame. Le jeune qui a été tué avait largement participé aux activités du Foyer ; l’équipe de Grenelle a accompagné les deux familles, celle du meurtrier comme celle de la victime, et le responsable « Jeunesse » de Grenelle a organisé, dans les jours suivant Noël, un camp pour sept jeunes du quartier qui sont partis avec lui dans le Sud de la France afin de parler et d’assumer ce qui s’était passé.

*La Fraternité de Nantes vient de vivre avec bonheur l’installation liturgique de Pierre-François Farigoule, pasteur à la Frat. depuis septembre dernier.

*Chaque poste de la Mission populaire évangélique constate que ses activités de friperies, vestiaire, miettes… connaissent, ces derniers temps, un très net bond en avant. Ce sont des « marqueurs de crise » disait l’une des membres du Comité national : non seulement plus de vêtements sont achetés par ce biais mais le nombre de personnes qui viennent acheter croît.

*Anne-Marie Bottinelli, femme de Guy qui a été équipier de la MPE à Nantes, Montbéliard et Lyon, se remet très difficilement d’un nouvel accident cardio-vasculaire.

*Agathe Dolino est née au foyer de Pierre-Olivier et Axelle Dolino qui viennent de s’installer à Lyon, où Pierre-Olivier est le pasteur de la Mission populaire.

*Les Equipes Ouvrières Protestantes prévoient un voyage en Hongrie et leur Université de printemps, à Rouen, en relation avec la Fraternité de Rouen.

*La vente des locaux d’Arcueil connaît des difficultés liées certes à la conjoncture économique mais aussi à une question pratique de signature d’un voisin, signature indispensable pour la Mairie d’Arcueil et pour le promoteur.

2/ relations avec le Défap

La Mission populaire travaille avec des personnes, en France, dont le vécu rejoint celui des hommes et femmes qui peuplent des Eglises du Sud. Le Défap est institué aujourd’hui par cinq Eglises de la Fédération protestante et constitue leur service de missions et de relations internationales.

La Mission populaire évangélique, Eglise membre de la Fédération protestante, va-t-elle devenir membre du Défap ?

Avant de pouvoir répondre positivement à cette question qui lève des problèmes à la fois ecclésiologiques et statutaires, des collaborations doivent s’établir. Une équipe constituée de Jean-Pierre Rive, Francis Muller et Robert Mollet a rencontré les responsables du Défap pour travailler la question.

Quatre types de collaboration sont aujourd’hui évoqués :

• animation jeunesse

• diffusion d’informations missionnaires

• accompagnement des Eglises issues de l’immigration

• réflexion sur le sens de la mission aujourd’hui.

3/ Des perspectives pour de nouveaux équipiers ?

La Mission populaire, comme les Eglises protestantes en général, rencontre quelques difficultés à « recruter » les pasteurs en nombre suffisant. Deux pistes sont actuellement suivies par le Secrétaire général, en relation avec les postes de La Rochelle et de Trappes. Ces dossiers ont été présentés au Comité national.

Le profil des hommes et femmes susceptibles de travailler et servir au sein de la Mission populaire évolue et se diversifie.

4/ Un colloque « Mission populaire évangélique »

Un colloque de réflexion générale rassemblant les forces vives de la Mission populaire et de son Mouvement, se tiendra au printemps 2010. L’équipe chargée de le préparer et de faire des propositions d’organisation et de thème au Comité national et à l’Assemblée générale est constituée de Robert Olivier, Laurent Schlumberger, Jean-Pierre Rive et Bertrand Vergniol.

5/ les comptes 2008

La trésorière, Christiane Le Chenadec, a présenté un premier état des comptes 2008 : les produits réalisés (830 000 €) correspondent au budget, mais les charges pourraient dépasser le budget de 3 ou 4 % suite à des charges exceptionnelles.

Tout ceci sera confirmé puis présenté lors de l’Assemblée générale des 16 et 17 mai prochain avec les explications du Commissaire aux comptes.

Il est à noter que les Fraternités, cette année plus qu’aucune autre année précédemment, ont versé au Siège les contributions conventionnelles en application des règles communes que la Mission populaire s’est donnée lors de ses dernières Assemblées générales.

Le budget 2009 sera présenté lors du Comité national de mars prochain : les perspectives apparaissent difficiles

6/ rassemblement des protestants à Strasbourg les 30, 31 octobre et 1er novembre 2009

La Mission populaire évangélique sera présente lors de ce grand rassemblement organisé par la Fédération protestante de France : des stands, des temps de réflexion et de rencontres seront menés par la Mission populaire.

A cette occasion, un programme et une organisation logistique particulière doit être mis en place par la Mission populaire nationale à l’attention des membres des Fraternités qui ne connaîtraient pas bien le protestantisme, ou qui n’ont pas souvent la possibilité de voyager et visiter Strasbourg.

Francis Muller s’est chargé de collecter les idées et de faire des propositions.