Et c'est normal: le regard de Dieu est bienveillant, on ne court pas grand risque à le dénoncer. Il en va autrement de la surveillance exercée par Madame Alliot Marie ou son patron Monsieur Sarkozy. Dieu, on n'est pas sûr qu'il existe tandis que les deux autres, et leurs radars et leurs caméras, sont aussi réels que la grippe – on les supporte, on n'a pas le choix. Et on oublie de se battre.


Pourtant point n'est besoin d'un doctorat en théologie pour comprendre que si quelqu'un se donne droit et moyens de regard sur vous sans que la réciproque fonctionne cette personne s'est attribué les prérogatives de Dieu. Et elle, vous pouvez être sûr qu'elle ne vous laissera pas douter de son existence!


Autrefois, dans l'est de la France, les Protestants abritaient des colonies de vacances dans un chalet précaire aux murs bariolés de versets bibliques. Un petit garçon sort du chalet pour aller faire pipi en plein air. Au moment de passer à l'acte il lève les yeux et découvre l'inscription « Dieu te voit ». Il n'a eu que le temps de se détourner...


La différence avec les demi-dieux de la surveillance c'est qu'avant de s'introduire dans votre vie ils posent rarement des écriteaux.

Jean-Pierre Molina