Les interpellations aux portes des établissements scolaires et des lieux de lutte contre la misère.

 

Les arrestations à l’occasion de convocations dans les administrations.

 

Ces pratiques sont indignes d’une nation républicaine.  

 

La Mission Populaire réaffirme un droit fondamental de tout être humain à migrer pour sa survie et pour sa liberté. »

 

 

  

Motion votée le dimanche 25 mars 2007 lors de l’assemblée générale

de la Mission Populaire Évangélique de France